fbpx

Vécue comme un vrai pic de stress, la demie heure qui précède l’entretien d’embauche est difficile à vivre pour de nombreux candidats. Alors comment faire redescendre la pression tout en optimisant ses ressources avant d’entrer en scène ? Comment ne pas perdre tous ses moyens et éviter de commettre le faux pas qui pourrait ternir la première impression ?

#1 : soyez opérationnels !
Veillez à imprimer votre CV au moins en 4 exemplaires. Un pour vous afin de vous appuyer dessus au cours de l’entretien pour étayer votre parcours et également un pour vos interlocuteurs. En général, votre recruteur aura toujours votre CV sur lui mais il arrive parfois que votre interlocuteur soit accompagné d’un stagiaire ou d’un manager qui apprécieront également de l’avoir sous les yeux. De plus, cela marquera davantage votre professionnalisme. Venez également avec plusieurs stylos et de quoi prendre des notes. J’ai souvent été déconcertée par ces rares candidats qui venaient sans rien aux entretiens. Ayant toujours considéré l’entretien d’embauche comme un échange, il me paraît naturel qu’en tant que recruteur je prenne des notes sur mon candidat tout comme le candidat puisse prendre des notes sur l’entreprise pour laquelle il postule.

#2 : ordonnez vos affaires
Savoir où vous avez rangé votre carte d’identité ou encore vos mouchoirs ainsi que les copies de vos CV est toujours utile pour dégainer rapidement les objets dont vous aurez besoin au cours de votre entretien. N’oubliez pas de bien ranger votre stylo, il s’agit de l’objet que les candidats mettent le plus de temps à récupérer au fin fond de leur sac. Cela vous donnera un air organisé et surtout, vous éviterez de faire monter votre palpitant en trifouillant votre sac sous le regard du ou des recruteur(s). Enfin, comme vous refaites vos valises à chaque départ en vacances, refaites votre sac pour chaque entretien. En effet, il m’est arrivé de recevoir en cabinet un candidat qui s’était préparé à passer un entretien pour l’entreprise X alors qu’il s’agissait en fait de l’entreprise Y.

#3 : vérifiez votre apparence
Un petit coup d’œil dans le miroir des toilettes est souvent salutaire pour être certaine que son maquillage est resté impeccable ou pour enlever la trace de rouge à lèvres laissée sur les dents le matin. C’est aussi le moment de vérifier le tombé de son pantalon mais aussi celui de sa cravate ainsi que du nœud de cravate. Profitez en également pour vous rincer les mains sous l’eau. Premièrement ça vous apportera un peu de fraîcheur et deuxièmement, ça permettra à ceux qui transpirent d’éviter de serrer la main du recruteur avec la gêne d’avoir les mains moites. Enfin, messieurs, veillez à ne pas oublier de refermer votre braguette…

#4 : relisez vos notes
Afin de vous recentrer sur vos objectifs et de vous éviter de gambergez, relisez rapidement vos notes : quelques points clefs ou chiffres clefs notés durant votre phase de préparation à l’entretien. C’est aussi l’occasion de relire les réponses aux questions difficiles ou délicates que vous avez préparées. Il s’agit d’un thème sur lequel je reviens dans cet article. Enfin, retenez le nom de l’interlocuteur qui vous reçoit, cela vous évitera tout malentendu tout comme de vous mettre dans l’embarras.

#5 : coupez tout !
Coupez votre téléphone et n’ouvrez plus votre ordinateur. A 30 minutes de votre entretien, il est inutile de consulter votre boite vocale ou de consulter vos emails. Ces activités vous déconcentreront et vous pollueront l’esprit. Enfin, cessez toutes vos recherches concernant l’entreprise ou le poste. Au mieux, vous avez déjà fait ce travail en phase préparatoire et au pire, cela ne fera qu’accroître votre stress parce que vous vous rendrez compte que vous auriez dû le faire avant.

#6 : respirez et relaxez vous
Faites vous confiance, vous avez préparé vos entretiens et maintenant c’est l’heure de mettre en pratique ce que vous avez réalisé durant votre préparation et vos divers entraînements. En cas de stress, la première impactée est votre respiration. Aussi, faites quelques exercices respiratoires : 4 temps d’inspiration et 6 temps d’expiration durant 1min30 voire 2min vous aideront à relaxer votre corps et votre esprit.

#7 : arrivez à l’heure mais pas trop en avance
A un rendez vous important, il faut toujours arriver tôt sur place pour éviter les aléas des transports mais aussi s’éviter tout stress à chercher une place de parking. Si vous arrivez tôt, à savoir 30 minutes avant votre entretien, marchez autour dans les rues ou patientez dans votre voiture. Si vous n’en avez pas la possibilité ou si la météo ne le permet pas, posez vous dans un café. Le bon horaire pour arriver dans les locaux de votre entretien : 10 à 15 minutes avant. Avant ce délai, cela met une pression forte sur la personne qui vous reçoit. J’ai parfois eu des candidats qui arrivaient avec 1h d’avance ce qui m’obligeait à sauter ma pause déjeuner pour les recevoir plus tôt afin de leur éviter un stress et une attente inutiles.

#8 : restez polis et courtois avec tout le monde
A partir du moment où vous passez les portes du bâtiment pour votre entretien, veillez à être courtois avec toutes les personnes que vous croisez y compris les femmes de ménages, les agents de sécurité ou encore le réceptionniste. En nous signalant l’arrivée de mes candidats, la réceptionniste me faisait toujours un compte rendu de l’accueil. Elle me disait si le candidat était stressé ou non et surtout si ce dernier avait été poli ou non. Même si vous êtes stressé, ne passez pas vos nerfs sur les autres. En effet, ces écarts de comportements sont des indicateurs pour le recruteur : votre réaction face au stress, votre comportement futur vis à vis des personnes que vous serez amenés à manager…

#9 : installez vous confortablement mais pas trop
Une fois dans la salle d’attente, mettez vous à l’aise : retirez votre manteau et asseyez vous pour lire un magazine ou pour lire des articles d’actualité sur votre téléphone. Pour autant, ne sortez pas toutes vos affaires parce qu’une fois qu’on vient vous chercher, votre interlocuteur attendra que vous rangiez tout pour le suivre. Enfin, il arrive souvent que le réceptionniste propose quelque chose à boire : de l’eau, du café ou du thé. Il m’est arrivé de recevoir un jeune candidat qui se sentait si bien chez nous qu’à la question : « désirez vous boire quelque chose ? » il a répondu « oui, une bière ! »… Autant vous dire que la première impression était très déconcertante…

#10 : observez et écoutez autour de vous
Si vous êtes dans votre potentielle future entreprise, c’est l’occasion de prendre la température de cette dernière et de jauger l’ambiance ainsi que l’état d’esprit. Vous allez forcément croiser des futurs collaborateurs ou les entendre discuter entre eux. Ces indicateurs en tant que spectateur alimenteront vos critères de choix pour rejoindre ou non l’entreprise en question.